Transport routier: La grève des transporteurs ivoiriens désamorcée


Les responsables des différents groupements du transport de la Côte d’Ivoire se sont réunis le mercredi 3 octobre 2018. L’objectif est d’interpeller leurs membres à interrompre le mouvement de grève observé par les transporteurs, les propriétaires des camions-citernes de transport de produits pétroliers.

Lancée le 1er octobre 2018 par le Syndicat National des Conducteurs de Citernes de Côte d’Ivoire (SNCCCI), la grève entre le Groupement des Pétroliers (GPP) et les transporteurs des produits pétroliers est le résultat d’un conflit qui oppose ces deux entités depuis plusieurs mois. En effet, les entreprises de transport estiment que les nouveaux instruments de mesures introduits par le GPP leur font subir d’énormes préjudices financiers du fait des écarts récurrents enregistrés entre les volumes d’empotage et de dépotage des hydrocarbures transportés.

Suite à une séance de dialogue engagée avec le Ministère des Transports de la Côte d’Ivoire, les différents groupements du domaine du transport doivent désormais reprendre le chemin du travail. Leurs responsables ont, en effet, signé le mercredi 3 octobre 2018 une déclaration de levée du mot d’ordre de grève. « Après les échanges fructueux avec le Ministère des Transports en présence du Groupement des Pétroliers (GPP), l’ensemble des acteurs de la filière du transport d’hydrocarbures, présente ses excuses aux populations et au Gouvernement pour les désagréments causés par leur mouvement » a rapporté un média local.

Par cette déclaration, les acteurs de la filière du transport d’hydrocarbures ont invité tous les membres de leurs associations respectives à reprendre immédiatement le travail, afin d’éviter toute pénurie de carburant dans le pays après 72h de grève. Dans certains points de ravitaillement, les premiers effets de la grève ont déjà commencé à se faire ressentir : longues files de voitures se font constater dans les stations-service à Abidjan.

Les représentants des grévistes ont donc appelé leurs pairs au calme et à la sérénité afin d’avancer dans l’union, la discipline et le travail vers la résolution de tout différend actuel.Il faut rappeler que les grévistes sont composés des Groupements des Transports Professionnels d’Hydrocarbures de Côte d’Ivoire (GTPH-CI), du Syndicat National des Chauffeurs de Citerne de Côte d’Ivoire (SNCC-CI).

#transportroutier #CôtedIvoire #Grève

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements